le grand jardin

17 avril 2021

Printemps ?

 

.

Difficile à gérer ces amplitudes thermiques quotidiennes... Nous passons de températures négatives le matin à plus de 40° sous les serres l'après-midi. Pas terrible pour les plants, compliqué pour nous. Couvrir, découvrir, fermer, ouvrir, protéger, aérer.... Vivement que les températures se stabilisent.

Nous n'avons malgré tout pas subi de gros dégâts. Juste un plateau de plants de fleurs sorti trop précocement et retrouvé totalement brûlé par le gel. Les cultures sont ralenties par ces températures nocturnes très basses pour la saison mais les premiers légumes plantés sous abri se portent bien malgré tout : choux de printemps, oignons blancs, salades et betteraves. Les premiers petits radis sont semés. Les pommes de terre déjà en place en plein champ sont protégées par un voile d'hivernage. Les premières tomates et courgettes plantées sous une serre sont aussi couvertes et bordées chaque soir !

  

Tomates Oignons Courgettes

Plants d'aubergines Thym rose Concombres

Semis d'aromatiques . Ail des Incas

Plants de tomates Succulentes en pot Plants de salades

Fleurs et aromatiques Courgettes

Protection des courgettes Basilic 

La pépinière est pleine de plants pour la vente prévue début mai, les tranchées sont faites autour des serres à rebâcher, notre projet de cultures d'agrumes se concrétise... les journées sont à nouveau bien remplies ! 

 

Posté par le grand jardin à 07:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


10 avril 2021

Une nouvelle AMAP légumes à Launaguet

Pour nous, à Launaguet, une grosse page s'est tournée mais rien n'est terminé !

La nouvelle AMAP légumes devrait commencer en mai et sera déplacée au jeudi soir. Je suis heureuse de laisser la place à une jeune femme qui sera en mesure de proposer des légumes de saison sur une plus longue partie de l’année (comme on le faisait au début, quand on étaient moins usés...)
Pour le moment le nombre de paniers est encore trop faible pour permettre à Pauline de rentabiliser ses déplacements et nous souhaitons de tout coeur que quelques consciences s'éveillent bien vite et que quelques personnes décident de rejoindre cette nouvelle aventure.

Il faut être bien conscient que l'absence d'amap légumes pénaliserait fortement les autres producteurs qui continuent pour le moment à nous livrer. Dans tous les groupes, l'amap légumes est la clé de voute et à terme les autres amap risquent de subir aussi la baisse du nombre d'adhérents. 

Flyer

Bien sûr chacun a ses propres raisons sûrement légitimes de ne pas renouveller son adhésion ou de ne pas franchir le pas, bien sûr l’amap est pleine de contraintes et peut parfois compliquer un peu les emplois du temps... Mais réfléchissons bien à ce que ce mode de consommation représente vraiment. Tout est question de choix de vie.
Au delà de l’accès à une nourriture saine, primordiale pour notre bonne santé et celle de nos enfants, l’amap nous ouvre les portes de solutions locales indispensables dans le chaos du monde actuel. On l’a vu depuis le 1er confinement... Les livraisons d’amap se sont organisées et n’ont jamais cessé. Un nombre inhabituel de demandes de renseignement a été reçu par l’ensemble des amap dans tout le pays. Les gens ont eu peur et spontanément ils ont cherché des « plans » pour se nourrir localement.
Ils ont peut-être réalisé que la nourriture qui traverse la planète pour arriver jusqu’à nous n’était pas durable et très en danger en cas de catastrophe sanitaire ou climatique.
Malheureusement, les supermarchés sont tout de même restés les grands gagnants de l’histoire car peu de personnes ont finalement franchit le pas de transformer leurs habitudes de consommation... c’est vrai que ce n’est sans doute pas si simple, il y a une vraie  prise de conscience à avoir et de vrais choix à faire, mais les enjeux sont de taille.

Au travers de notre soutien à un producteur en amap en agriculture biologique, c’est un modèle de société que nous défendons, c’est la sauvegarde de terres nourricières, c’est la protection de l’environnement, c'est la souveraineté alimentaire, c’est la préférence donnée à une économie locale, solidaire, éthique. Même si ce sont des métiers peu rémunérateurs, personne, dans nos petites fermes, n’est maltraité et exploité pour récolter des légumes à quelques euros de l’heure comme c’est le cas dans les grosses exploitations, et  même en bio... ces tomates bio industrielles que l’on trouve toute l’année dans les magasins cachent de véritables scandales..

Le béton et les exploitations industrielles et chimiques grignotent dangereusement les vraies terres nourricières.
Alors, quand un petit paysan s’occupe avec modestie et pugnacité d’un petit coin de biodiversité c’est un acte politique que de le soutenir !

Si au delà de notre honorable désir de bien se nourrir nous permettons à plein de grands et petits jardins de continuer à exister, alors, bien sûr ça ne suffira pas à changer le monde, mais au moins nous aurons fait notre part et nos enfants et petits enfants pourront nous remercier.
Dans le terrible contexte actuel, prenons soin d’eux, prenons soin de nous, prenons soin de la planète.


N’hésitez pas à parler autour de vous de cette merveilleuse solidarité amapienne et à convaincre quelques personnes encore hésitantes. Et ainsi, en mai, une jeune maraîchère pourra apporter ses beaux légumes et continuer à préserver un petit bout de terre de toute cette folie...

 

Quelle jolie surprise l'hommage d'Emilie dans le Petit Journal !
Très touchant 💚💙💜 

Le petit journal

 

Posté par le grand jardin à 13:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 mars 2021

Vive l'ortie !

A première vue elle peut nous effrayer cette ortie urtiquante et envahissante ... et pourtant, quel trésor !

Quand on sait qu'elle regorge de chlorophylle, de protéines, de vitamines et de sels minéraux, on ne la regarde plus du même oeil.

Alors - avec une bonne paire de gants évidemment- me voici partie à la récolte en vue de douces et bienfaisantes infusions au goût très particulier, un peu végétal, un peu minéral, plutôt agréable.

 

La récolte

 

Reminéralisante, fortifiante, dépurative, détoxifiante, antioxydante, antirhumatismale, anti-inflammatoire, antimicrobienne, antiulcéreuse, hépatoprotectrice, immunostimulante, hypotensive........
Ses vertus sont innombrables et on en parle depuis longtemps comme d'un "trésor de santé"

Elle symbolise la force et l'énergie.

 

 

En cure d'une dizaine de jours ou en tisane-plaisir ponctuelle, à laisser infuser de 15 à 30 minutes, elle fait désormais partie de ma petite herboristerie.

. 20210202_115735 . 

Je ne parle ici que de tisane mais bien sûr l'ortie se cuisine depuis la nuit des temps. Soupes, quiches, pesto... Avez-vous essayé ?
On peut trouver une multitude de recettes. 
On peut aussi réduire en poudre les feuilles séchées, pour saupoudrer les salades, légumes ...
Au potager elle est utilisée en mulch pour améliorer la structure du sol ou en purin pour ses proprietés fongicides et insecticides.

A récolter bien entendu dans des endroits préservés de la pollution urbaine ou agricole.

 

"Mais devant ce que l'on a en abondance on devient indifférent !

De là vient que l'on tient des centaines de plantes pour de mauvaises herbes

et qu'on les foule aux pieds au lieu de les considérer avec admiration comme utiles"

(Abbé Sébastien Kneipp)

 

 

Posté par le grand jardin à 07:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

31 janvier 2021

Un autre regard ...

Cette semaine j'ai à nouveau croisé un phasme au Grand Jardin.
J'adore ! Je suis fascinée par ces insectes en tenue camouflage. Comme des brindilles qui bougent au ralenti.

.

Du coup ça m'a donné envie de fouiner dans d'anciennes photos et de vous montrer quelques unes des petites bestioles que l’on a pu rencontrer au jardin, au fil du temps et en ouvrant l'oeil.

 Cantharide Butinage de bourrache Larve de coccinnelle

 . . Bourdon noir

Pollinisation des fleurs de concombre . Papillon Amiral 

 Scarabée bousier Forficule  Chenille sphinx

Mante religieuse Chenille machaon Coccinelle  

Un autre phasme . Scarabée à pattes rouges 

 Cantharide fauve   Punaises Eurydema Chenille verte

 Le repas de l'araignée jaune Chenille Doryphore

Cantharide verte Larves de doryphore Punaise arlequin

   Phasme bien caché ! Fourmi .

Araignée blanche  Sphinx du tilleul Sauterelle

  Papillon Ecaille chinée  Bourdon  le Flambé

 Un autre phasme  Chenille sphinx du tilleul .

. Nymphes de coccinelles Chrysomèle

 

       

Coccinelle sur fleur d'aubergineChaque insecte tient son rôle dans la chaîne alimentaire, soit ils sont les prédateurs de leurs congénères invasifs, soit ils nourrissent les oiseaux et autres insectivores. Ils pollinisent les plantes, leurs excréments fertilisants enrichissent le sol et accélère son activité biologique. Ils régulent la croissance des végétaux. Dans les forêts par exemple, les insectes phytophages (ceux qui mangent les feuilles) permettent à la lumière de mieux pénétrer, ce qui favorise la photosynthése et la diversité des essences.
Leur disparition au fil des années est inquiétante car ils remplissent des fonctions essentielles à l'équilibre des écosystèmes.

Les insectes sont indispensable à la biodiversité, elle-même indispensable à la bonne santé de la nature, elle même indispensable à notre santé.
Dans la nature, comme dans la vie, tout est question d'équilibre !

Alors, même s'ils suscitent parfois de l'aversion voir de la répulsion, laissons les insectes tranquilles, respectons-les, et continuons à soutenir l'agriculture biologique et à boycotter l'agriculture conventionnelle et ses produits chimiques qui les déciment à grande vitesse.

 

Une ponte sur le basilic 

 

Posté par le grand jardin à 10:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

04 janvier 2021

Ne les jetez plus, en décoction c'est un délice !

Dans les paniers de fruits de l'AMAP, Vincent nous a régalé de ses fruits secs. 
J'ai fait plusieurs fois une décoction avec les coques d'amandes et je recommande vivement aux amateurs de tisanes de tester cette boisson ambrée, douce et très parfumée. Un petit goût vanillé particulièrement agréable.

 

.


En plus ses vertus sont intéressantes : elle stimule les fonctions hépatiques (après les fêtes, c'est pas mal !)
et apaise les voies respiratoires (en hiver et en temps de covid, ça peut être utile ..)

 

.Faire bouillir 50 grammes de coques dans un litre d'eau pendant 20 mn. 
Filtrez, c'est prêt !



 

 

 

 

 

Posté par le grand jardin à 07:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


02 janvier 2021

2021

Numérisation_20201207 (2)

 

Je nous souhaite à tous une année meilleure, 

de la confiance et de l'espérance, 

de la joie et de la douceur 

 

7753 7753 7753

 

 

Posté par le grand jardin à 16:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 décembre 2020

10 ans après ...

Pour moi c'est la fin d'une longue et belle histoire.
Si quelques "anciens" amapiens passent encore par ici de temps en temps, j'espère qu'ils prendront le temps de lire le message ci-dessous, il s'adresse aussi à eux.
Merci à chacun d'avoir fait sa part, à un moment ou un autre de notre histoire commune.

 

soleil couchant à Saint-Jory

  

<<  Bonjour à tous,

Bon... voilà un sacré moment déjà que je retarde l’écriture de ce mail, mais, on y est, ce mercredi ce sera notre dernière livraison de légumes à Launaguet.

Alors, je n’y coupe pas même si c’est un peu douloureux : il est venu le moment de vous dire au revoir, le moment de vous dire merci.
Cette décision d’arrêter n’a pas été facile à prendre. Simplement elle s’est imposée et elle est raisonnable car depuis quelques temps l’exercice de notre métier est devenu de plus en plus difficile.

Au cours de ces 10 années d’amap j’ai mis beaucoup d’énergie non seulement à faire mon métier avec perfectionnisme mais aussi à faire vivre cette amap dans sa globalité. Les années qui passent, les accidents de la vie qui nous fragilisent, la réalité toujours plus difficile de notre métier ont fait que je me suis épuisée. Il y en a eu des canicules et des tempêtes, des heures et des pas, des kilos soulevés, des muscles courbaturés, des articulations endolories, des dos coincés ...Vous m’avez souvent vu très fatiguée ces dernières années, et à un moment il faut savoir se protéger.
Nous avons désormais moins de charges fixes à assumer et du coup nous devrions pouvoir nous en sortir avec un seul groupe.
Nous avons fait le choix (douloureux, soyez en sûrs...) de ne continuer qu’à l'Union. Il y a plus d’adhérents, 35 paniers et une bonne liste d’attente , ce qui est le minimum pour que nous nous en sortions à peu près financièrement. A Launaguet le potentiel est moindre et n’aurait pas suffit à lui seul. Et puis, au fil du temps, avec Dominique nous nous sommes en quelque sorte attribué chacun un groupe et, dans la mesure où c’est moi qui ai le plus ressenti le besoin urgent de lever le pied, il va de soi que ce soit moi aussi qui stoppe les livraisons. 
Je continuerai bien sûr mon travail de maraîchère aux côtés de Dominique mais avec moins de pression, plus de distance. A lui aussi évidemment ça va faire beaucoup de bien de planifier moins de cultures, d’avoir moins de travail et du coup peut-être moins de douleurs... Mais nous voulons continuer à préserver cet îlot de biodiversité qu'est devenu le Grand Jardin, le protéger des cultures chimiques mortifères, le tenir à l’écart des promoteurs avides de profits. On sait maintenant à quel point l'état de nos ecosystèmes et celui de notre santé sont liés.
Nous aurions aimé clôturer cette aventure dans un contexte plus chaleureux, vous dire au revoir autour d’un verre, au cours d’une distri festive, vous expliquer les choses de vive voix. Ce n’est malheureusement pas possible actuellement et c’est donc au travers de ce mail que nous vous adressons tous les deux notre gratitude et notre reconnaissance pour cette belle aventure partagée. D’un côté ça évitera le trop plein d’émotion et les larmes !... Cette décision est à la fois un soulagement et un crève-cœur.

Octobre 2010... 10 ans donc que nous avons crée cette amap, avec conviction, avec le désir de donner un sens encore plus fort à notre métier, avec l’espoir de partager et de transmettre des valeurs. 10 ans, ce n’est pas rien, c’est un pan de vie et beaucoup d’entre vous sont là depuis le début ou presque !

Au fil des années d’autres paysans nous ont rejoints et d’autres Amap ont vu le jour, renforçant ainsi notre petite communauté de colibris.
Alors, bien évidemment, même si nous n’en sommes plus les maraîchers, elle doit continuer son chemin cette amap. Il faut continuer à se nourrir sainement, bio, local, éthique, continuer à soutenir l’Agriculture Paysanne et à travers elle prendre soin de la planète. Plus que jamais, dans le contexte actuel ce choix s’impose et prend tout son sens.

Merci au nom de l'AMAP.
Et, plus personnellement, merci pour votre engagement, votre fidélité, votre soutien
Merci pour vos attentions, vos merveilleuses surprises et superbes cadeaux qui nous ont comblés et émus
Merci d’être venu parfois mettre les mains dans la terre à nos côtés
Un merci tout spécial au comité de pilotage sans qui l’amap ne serait pas.
Je pourrai continuer à détailler et à personnifier ces remerciements mais ça finirait par ressembler à une cérémonie des Césars !...
Alors je termine là ce long message avec encore plein de mercis dans le cœur !

Prenez soin de vous, de vos proches et de la planète. Je vous souhaite, dans cette période actuelle si difficile, de passer malgré tout quelques moments sereins et joyeux en cette fin d’année particulière.

Longue vie à l’AMAP de Launaguet 🌿
marie
15/12/2020  >>
guirlande noel

Voilà, maintenant elle est passée cette dernière livraison.
J'étais tellement stressée toute cette journée de mercredi ... D'un côté j'avais hâte que ce soit passé, d'un autre j'aurai voulu que ça n'arrive jamais.
C'est terrible cette ambivalence : être à la fois soulagée par une décision et en même temps en souffrir.
C'est pour moi une très grosse étape, un changement de vie, et ça a été bien compliqué à franchir, beaucoup plus que je ne l'imaginais. 
Merci à ceux qui ont eu des mots si gentils, de l'émotion dans le regard, des petits cadeaux tellement touchants, ça aide vraiment à passer le cap, ça adoucit. (Derrière les masques on lit les sourires dans les yeux)
A bientôt. 🌈

 

 

Posté par le grand jardin à 06:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 décembre 2020

C’est pas fini ....

Nous n’étions pas suffisamment nombreux ce matin pour terminer complètement le nettoyage des serres mais, quand même, nous avançons à grands pas.
Un grand MERCI aux 4 vaillants volontaires !! 

Encore une matinée bien sympathique avec café-thé-gâteaux (re-merci maman !)
Le travail a été un peu plus laborieux car pas assez de bras mais tout de même très satisfaisant 😁👍

Osera-t-on vous demander de revenir ?...

 

.

  

Côté paniers, nous éprouvons là aussi une satisfaction. Il ne reste que 2 semaines de livraison et l’opulence des récoltes nous permet de continuer à préparer des parts de récoltes généreuses. Nous allons terminer sur une note agréable de ce côté là, avec l’esprit apaisé d’avoir largement tenu nos engagements.


106499400_o

Posté par le grand jardin à 19:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 novembre 2020

On a bien avancé !

 

C'est en petit comité que nous nous sommes retrouvés ce matin au jardin pour vider les serres de leurs cultures d'été et de tous leurs supports.
Encore une très sympathique matinée, temps agréable, ambiance sereine, pause gâteaux (merci maman !), glanage ... et efficacité.
Beau travail les amis, merci :)

 

20201128_113848 (2) 20201128_100242 20201128_103346

. . .

 

On remet ça samedi prochain pour terminer, avis aux amateurs !

 

 

 

Posté par le grand jardin à 17:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 novembre 2020

Récolte des patates douces

 

Mais quel bonheur cette matinée de samedi au
Grand jardin !!

Merci à tous pour cette bonne humeur et cette efficacité

Patates douces à l'abri

La récolte est finalement plus conséquente que ce que l'on pensait et Dominique a trouvé la bonne méthode pour une récolte moins éprouvante que l'année dernière. 

Les patates sont désormais à l'abri sous la pépinière. Elles vont y rester une douzaine de jours à une vingtaine de degrés pour que l'amidon se transforme en sucre, que la peau se raffermisse et que les éventuelles blessures de récolte cicatrisent. Elles seront alors prêtes pour garnir les paniers.

.  . .

 

Merci encore pour ce coup de main indispensable. Ce qui aurait pu être un labeur éprouvant s'est transformé en une joyeuse séance d'exercice au grand air. Tout le monde avait l'air heureux d'être là, le plaisir était partagé !
Prochain chantier : le nettoyage des serres. A bientôt alors !

 

Posté par le grand jardin à 12:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]